Gérer le retour au travail des salariés dont le mandat d’élu prendra fin en 2018 et 2019 : Toutes les réponses du Ministère !

Voltaire Avocats / Actualités en droit social  / Gérer le retour au travail des salariés dont le mandat d’élu prendra fin en 2018 et 2019 : Toutes les réponses du Ministère !

Gérer le retour au travail des salariés dont le mandat d’élu prendra fin en 2018 et 2019 : Toutes les réponses du Ministère !

Conscient qu’à l’occasion de la mise en œuvre de la réforme des instances représentatives du personnel et de la parité, le nombre des élus du personnel susceptibles de quitter leurs fonctions devrait être plus important, ce Guide apporte des conseils pratiques en vue de l’organisation du retour vers un poste de travail.

 

Il concerne les :

 

  • – Salarié(e)s que l’exercice des fonctions électives n’avait pas éloignés de leur poste de travail initial en précisant que pour ceux-ci, le retour au poste ne pose pas de difficultés majeures tout en incitant les partenaires à prendre en compte l’expérience acquise durant le mandat et voir dans quelle mesure celle-ci peut être valorisée et se traduire concrètement dans l’évolution professionnelle du salarié concerné.

 

  • – Salarié(e)s qui exerçaient des mandats lourds à temps complet ou supérieurs au mi-temps et qui n’occupaient plus de façon effective leur poste de travail initial

 

Le guide préconise de concevoir comme un projet à part entière la gestion du changement liée aux prochaines élections (identification des impacts, mise en place d’une équipe projet, budget spécifique, échéances régulières, voire négociation et signature d’un accord définissant les règles et le processus à mettre en œuvre pour gérer le retour sur le poste de travail).

 

Il est notamment proposé les pistes suivantes :

 

  • – identifier les postes vacants,
  • – organiser des entretiens de fins de mandat,
  • – élaborer avec l’ex-élu un bilan de sa situation,
  • – prévoir un retour progressif dans l’entreprise avant la reprise d’un poste plus opérationnel,
  • – engager le CPF du salarié dans le cadre d’une formation,
  • – envisager le cas échéant une mobilité externe.

     

A vos équipes projet donc !

 http://dialogues.asso.fr/sites/default/files/documents/Guide_IRPfinal.pdf