Licenciement régulier et absence de délégation de pouvoir écrite pour le notifier

Voltaire Avocats / Actualités en droit social  / Licenciement régulier et absence de délégation de pouvoir écrite pour le notifier

Licenciement régulier et absence de délégation de pouvoir écrite pour le notifier

La Cour de cassation, dans un arrêt du 13 juin 2018, a jugé « qu’ayant relevé que le salarié avait été licencié par le directeur général de la société mère qui supervisait ses activités, en sorte qu’il n’était pas une personne étrangère à la société O., la cour d’appel en a exactement déduit que le licenciement était régulier, quand bien même aucune délégation de pouvoir n’aurait été passée par écrit » (n°16-23701).

 

Si la notification du licenciement doit émaner de l’employeur, il reste qu’en pratique, celle-ci peut émaner d’un représentant de l’employeur ayant reçu délégation ou mandat pour embaucher ou licencier le personnel, ce mandat pouvant être tacite (Cass. soc. 26 janvier 2011, n°08-43475).

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000037098234&fastReqId=846213313&fastPos=1