L’inspection générale des affaires sociales préconise d’élargir la durée du congé paternité à quatre semaines, contre onze jours aujourd’hui.

Voltaire Avocats / Actualités en droit social  / L’inspection générale des affaires sociales préconise d’élargir la durée du congé paternité à quatre semaines, contre onze jours aujourd’hui.

L’inspection générale des affaires sociales préconise d’élargir la durée du congé paternité à quatre semaines, contre onze jours aujourd’hui.

Selon le rapport commandé par le Premier ministre à l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et remis le 11 septembre 2018, cette recommandation vise à « développer les liens entre le père et l’enfant, mieux répartir les tâches domestiques et familiales, protéger la santé de la mère et du nouveau-né, et progresser dans le sens de l’égalité professionnelle »

Faisant le constat que «7 pères sur 10 en moyenne prennent (…) la totalité des 11 jours de congé de paternité, en plus des 3 jours de congé naissance légaux », le rapport de l’IGAS envisage trois scénarios :

 

– le scénario « d’ajustement » prévoyant plusieurs mesures d’accompagnement tout en maintenant la durée du congé paternité actuelle,

 

– le scénario « volontariste » qui porterait la durée du congé paternité à 6 semaines, se rapprochant ainsi de la durée de la période d’interdiction d’emploi de 8 semaines pendant le congé maternité, et le rendrait obligatoire,

 

– le scénario du « renforcement » préconisant l’allongement de la durée du congé paternité à 4 semaines. Pour l’IGAS, qui recommande donc ce scénario, cette mesure répondrait aux besoins d’une partie des pères français qui prennent en 25 jours en moyenne, en ajoutant des congés divers ou RTT au congé paternité actuel et s’alignerait sur la durée retenue par plusieurs pays de l’Union (Portugal, Espagne, Autriche).

http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/2018-022R.pdf