Préconisations pour un système universel de retraite

Voltaire Avocats / Actualités en droit social  / Préconisations pour un système universel de retraite

Préconisations pour un système universel de retraite

Le 18 juillet 2019, Monsieur DELEVOYE, Haut-Commissaire à la réforme des retraites, a présenté ses préconisations pour un système universel de retraite.

 

Ces préconisations sont les suivantes :

 

  • Un système en points qui sera plus simple et commun à tous les Français (avec remplacement des 42 régimes de retraite actuels)

 

  • Un système plus juste où « 1 € cotisé vaudra les mêmes droits pour tous » (avec notamment l’acquisition de points chaque jour travaillé)

 

  • Un système qui garantira un haut niveau de protection sociale

 

  • Un système qui valorisera l’activité (avec notamment l’incitation au prolongement de l’activité)

 

  • Un système qui sera plus solidaire notamment vis-à-vis des femmes (dont la proposition d’une majoration des points de 5 %, attribuée dès le 1er enfant et pour chaque enfant)

 

  • Un niveau des retraites qui sera sécurisé dans le temps (la valeur du point ne pouvant pas baisser dans le temps)

 

  • Un système qui réduira les inégalités entre les retraités (notamment « le système réduira légalement l’écart entre les retraites des hommes et des femmes. Aujourd’hui, l’écart entre la pension moyenne des hommes et celle des femmes est de 42% »)

 

  • Un système qui reconnaîtra la pénibilité et les spécificités de certains métiers (notamment avec l’application de l’âge légal de 62 ans de façon identique entre salariés du public et du privé pour un métier similaire et prise en compte de la pénibilité avec la possibilité de partir avant 62 ans à la retraite)

 

  • Un système qui sera mieux adapté aux réalités du monde du travail (notamment concertation sur la valorisation du début de carrière des jeunes actifs)

 

  • Des dispositifs de transition emploi-retraite qui seront plus attractifs

 

  • La transition vers le nouveau système sera très progressive (avec le système qui garantirait « 100 % des droits acquis au 1er janvier 2025)

 

  • Une gouvernance qui sera innovante (notamment : « Le système devra être à l’équilibre en 2025 au moment de la mise en place du nouveau système. Le projet devra être enrichi pour proposer les modalités de convergence vers l’équilibre financier en 2025 dans le cadre du projet de loi portant création du système universel. Ces modalités seront concertées avec les partenaires sociaux »).

Prochaine étape après le dépôt de ces préconisations : échanges entre le Gouvernement et les organisations syndicales, avant présentation d’un projet de loi.

https://www.reforme-retraite.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_de_presse_def_18_07_2019.pdf